contact

Elise Vieugué

06 07 70 45 91

elise.vieugue@hotmail.fr

  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône
  • Instagram

2020 par More Than Bouddha | Créé avec Wix.com | Mentions légales

Lâcher-prise : Si la méditation ce n'est pas ton truc, essayes l'improvisation théâtrale

Mis à jour : janv 3


Chère méditation, je suis très déçue. Je t'ai pratiqué pendant des heures, mais tu ne daigne pas déployer tes vertus en moi...


Je suis très déçue de la méditation. Je suis de nature angoissée. la méditation me parlait beaucoup. C’est une philosophie qui véhicule beaucoup de belles choses. Mais force est de constater que malgré de nombreuses heures de pratiques, celle-ci ne m’a pour le moment pas aidé. Et du peu que j’en discute autour de moi, elle en laisse beaucoup sur le carreau.


Alors les "pros" de la méditation vont nous dire qu’on ne fait pas comme il faut, oui ben, ça nous fait revenir au point de départ. Qu’est ce qu’on fait avec ça alors ? Je pense que la méditation est en elle-même un paradoxe. En méditation, on nous explique qu’il ne faut surtout pas chercher à se sentir mieux. Quand bien même c’est ce que pour quoi tu fais de la méditation… Humains, débrouillez-vous avec ça. J’ai personnellement renoncé lorsque j’ai lu que c’est un concept qui n’est pas compréhensible par l’esprit humain. En gros, plus t’essayes de comprendre, moins tu comprends. Ce que je comprends puisque c’est du lâcher-prise. Vous me suivez ? Parce que moi, je me suis moi-même perdue. Du coup, paradoxe, du coup, on fait comment ?


Mon expérience de vie : Quand on a un mental très actif, il n’y a pas pire que de s’asseoir gentiment et que de l’observer. C’est complètement contre nature. Parfois nous sommes plein d’émotion, ça bouillonne à l’intérieur. S’asseoir gentiment dans le silence le plus complet, je trouve personnellement que ça frôle la torture pour les grands angoissés comme moi.


Émotions et pensées étant intimement liés, je pense qu’il faut d’avantage laisser s’exprimer ce qui a besoin d’être exprimé. Et pour cela, d'un manière générale, l'art avec une voie royale. Mais l’improvisation théâtrale, c'est la voie super royale selon moi.



L’improvisation théâtrale est un subtil moyen de hacker (comprendre pirater comme un ordinateur) un cerveau trop actif. Je m’explique. En improvisation théâtrale, tout est travaillé de manière ludique. Et pour moi, c’est un peu ça le secret. Le jeu. Un mode d’apprentissage redoutable. Comme l’enfant apprend en jouant. Par exemple, un jeu phare en improvisation, est de jouer une scène, mais avec l’interdiction de prononcer le son "P" (par exemple, il est interdit de dire le mot papa). Le cerveau est tellement occupé à ne pas prononcer le son "P", il est tellement occupé par la partie jeu, qu’il oublie que vous êtes en train de prendre la parole en public et donc de sortir de votre zone de confort. On donne un os à ronger à l’esprit, et en attendant, on peut librement travailler sur soi. Voilà pourquoi je parle de hacking.


Une autre chose très puissante dans l’improvisation théâtrale (et qu’on ne retrouve pas dans la méditation), c’est le pouvoir du collectif. La pratique régulière de jeux collectifs encadrée par un formateur bienveillant amène peu à peu à lâcher prise. Avec la méditation, vous êtes seul avec vous-même et pouvez facilement vous perdre. En improvisation, l’autre vous accompagne dans votre exploration de vous-même et vous accompagnez l’autre également dans son exploration. Tout ceci étant saupoudré de bienveillance, acceptation des idées de l’autre et non jugement. Car on ne peut pas faire de l’improvisation théâtrale et construire avec l’autre sans cette posture. Au début ça paraît gnan-gnan, et puis à force de pratique, c’est une posture que l’on intègre, qui fait du bien à soi-même et aux autres. Et puis surtout, c’est une posture qui permet de faire émerger la créativité et de nouvelles possibilités.


Ce n’est pas une solution miracle évidemment, il n’existe pas de solution miracle, et je ne dis pas que je suis devenue une fille super zen, mais l’impro m’a vraiment permis de modifier légèrement mes paradigmes et ça, c'est déjà beaucoup. Je présente simplement l’improvisation théâtrale comme une alternative intéressante à la méditation pour ceux qui ne trouvent pas de réponses dans le silence et dans le non faire.


J’aurais tant à dire sur l’impro. Tout le monde devrait faire de l’improvisation théâtrale. Apprendre l’impro, c’est apprendre la vie.

22 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now